Effectuez une recherche
La recherche porte sur l'ensemble du site, mots clef et occurrences

 

La dédramatisation par les chiffres

François Héran, directeur de l'Institut national des études démographiques (Ined)

Conférence donnée au cours de la session 2010, "Migrants, un avenir à construire ensemble"




Les données sur l'immigration en France et dans le monde sont assez simples. Il y a bien sûr des controverses sur des chiffres, mais vous verrez que les ordres de grandeur sont tels qu'un certain nombre de discussions de spécialistes deviennent assez byzantines. Nous allons donc essayer d'aller à l'essentiel.

Je voudrais rappeler tout d’abord quelques définitions et quelques problèmes de définitions. Chaque année en France, on compte 80 millions de personnes qui franchissent la frontière. C'est une circulation énorme. La plupart des personnes sont des touristes, des voyageurs venus en visite familiale, pour des conférences, des pèlerinages, toutes sortes de choses. Sur ce nombre, on estime bon an mal an les entrées de migrants – il y a aussi des sorties – de 150000 à 200000. Il s'agit de personnes qui ont l'intention de s'installer en France pour au moins un an. Vous constatez que le rapport entre le franchissement des frontières et l'immigration est un rapport de 1 à 400. Imaginez un gros avion qui débarque ; sa capacité est de 400 passagers. Seul un, peut-être deux, viennent s'installer à titre de migrant. Évidemment faire la distinction entre circulation et immigration n'est pas si facile. Lire la suite


Voir également le document Powerpoint joint à l'exposé de François Héran, intitulé Les migrations en France et dans le monde.

 
Dernière modification : 04/01/2016