Effectuez une recherche
La recherche porte sur l'ensemble du site, mots clef et occurrences

 

La lettre du secrétaire d'etat (session 2011)


Lettre du Secrétaire d’État de sa Sainteté lue au cours de la session 2011 des Semaines sociales de France, « La démocratie, une idée neuve »


A Monsieur Jérôme Vignon, président des Semaines sociales de France





Monsieur le Président,


L'intuition des fondateurs des Semaines sociales de France, MM. Gonin et Boissard, d'amener les laïcs à réfléchir aux problèmes de société et de dégager des lignes d'action pour faire pénétrer la justice dans les rapports sociaux et contribuer par là à appliquer la Doctrine sociale de l'Église, trouve une illustration emblématique dans le thème retenu pour cette 86e session, « La démocratie, une idée neuve », qui se tient au Parc floral de Paris, du 25 au 27 novembre 2011.



Ici où là dans le monde, une aspiration à la démocratie, ou à plus de démocratie, se fait jour, de façon parfois très pressante et avec de nouvelles formes d'expression, qui ne sont pas sans interpeller les acteurs aussi bien politiques qu'économiques. En effet, comme Sa Sainteté le Pape Benoît XVI l'a indiqué dans son Encyclique Caritas in veritate, « l'articulation de l'autorité politique au niveau local, national et international est, entre autres, une des voies maîtresses pour parvenir à orienter la mondialisation économique. C'est aussi le moyen pour éviter qu'elle ne mine dans les faits les fondements de la démocratie » (n. 41). Vos travaux vous permettront très certainement de creuser ces idées et de mettre en valeur les fondements pérennes de la démocratie, qui s'inscrivent au-delà de la vision positiviste du monde. Comme le Saint-Père l'indiquait à Berlin, dans son discours au Bundestag, le 22 septembre dernier, « là où la raison positiviste s'estime comme la seule culture suffisante, reléguant toutes les autres réalités culturelles à l'état de sous-culture, elle réduit l'homme, ou même menace son humanité ». De plus, l'expérience nous montre que la recherche du succès, le désir de répondre au consensus social ou la quête de l'enrichissement personnel contribuent à égarer la démocratie sur des voies sans issues. « La politique doit être un engagement pour la justice et créer ainsi les conditions de fond pour la paix », affirme encore le Pape dans le même discours. Autrement dit, le succès, auquel il est légitime d'aspirer, se doit d'être « subordonné au critère de la justice, à la volonté de mettre en œuvre le droit et à l'intelligence du droit ». Une vraie démocratie ne peut se construire en faisant abstraction de ces impératifs.



Le Saint-Père salue cordialement tous les participants de la 86e Semaine sociale de France et les encourage à affronter avec lucidité les problèmes de la société contemporaine pour, agissant en « éducateurs engagés » de la démocratie, apporter une contribution constructive aux décisions que les hommes politiques sont appelés à prendre. Il accorde bien volontiers la Bénédiction apostolique à tous les participants et à leurs familles.



En vous transmettant ces vœux de Sa Sainteté, je vous adresse aussi, Monsieur le Président, mes souhaits pour le succès de cette rencontre et vous assure de mes sentiments dévoués.


Du Vatican, le 28 octobre 2011


Cardinal Tarcisio Bertone
Secrétaire d’Etat de sa Sainteté



 
Dernière modification : 17/04/2013