Effectuez une recherche
La recherche porte sur l'ensemble du site, mots clef et occurrences

 

Grandeurs et insuffisances de la democratie

Paul Thibaud, Philosophe

débat animé par les jeunes de l’aumônerie de Sciences po.


Conférence donnée au cours de la session 2011 des Semaines sociales de France, "La démocratie, une idée neuve".



J’interprète la question qui m’a été posée de cette manière : comment va la démocratie actuellement et ici ? La réponse est difficile, car il y aurait de bonnes raisons de poser un diagnostic positif en même temps que bien des raisons d’inquiétude.

La démocratie est l’horizon indépassable de notre temps, comme les événements du monde périphérique méditerranéen nous le prouvent, après l’exemple de l’Europe de l’Est. En même temps, la démocratie s’étend chez nous en particulier dans les mœurs, ce qui correspond à sa nature ; la démocratie est a priori pro choice. Non seulement les individus sont plus libres, mais, parallèlement, l’activisme technologique, autre illustration de la dynamique démocratique, accroît la capacité d’agir de l’humanité dans son ensemble. Nous voyons aussi, en même temps, l’arbitraire étatique reculer devant une multitude de contrôles nationaux et internationaux. L’internationalisation de la démocratie à travers des conventions qui sont devenues exécutoires, sanctionnées par des cours nationales et internationales, semble être une preuve décisive de son triomphe. De tout cela (libéralisation, judiciarisation, activisme technologique, internationalisation) le bénéficiaire, à l’enseigne des droits de l’homme, est l’individu qui, incontestablement, a les coudées plus franches que jamais, vit plus vieux, avec moins de contraintes, peut espérer voir ses handicaps compensés… lire la suite


 
Dernière modification : 05/01/2016