> Actes 2013 > Les transformations du travail
 

Effectuez une recherche
La recherche porte sur l'ensemble du site, mots clef et occurrences

 

Les transformations du travail

Par Bernard Gazier, économiste ; Jean-Eudes Tesson, chef d’entreprise, président de l’Acoss ; François Dubet, sociologue ; Élisabeth Le Gac, secrétaire générale de la CFDT Rhône-Alpes ; Mélanie Schmitt, juriste, experte en droit social européen et Michel Weill, économiste du travail.

 

Conférence plénière de la session 2013 des Semaines sociales de France "Réinventer le travail".

 

    
À Paris : Bernard Gazier, Jean-Eudes Tesson
À Lyon : François Dubet, Élisabeth Le Gac
À Strasbourg : Mélanie Schmitt, Michel Weill

 

Bernard Gazier
"La première question à poser dans cette affaire de quantité et de qualité du travail est celle de la mesure. Car, évidemment, chacun a des impressions, a entendu des témoignages, souvent dramatiques, de gens qui subissent des difficultés, souffrent de burn out, etc. En fait, cela se mesure très simplement avec quatre familles de critères sur lesquels les statisticiens s’accordent de plus en plus. Tout d’abord deux critères essentiels, qui sont les blocs centraux : la qualité de l’emploi (le salaire, la sécurité, la possibilité de revenir à temps plein quand on est à temps partiel, etc.) ; la qualité du travail (l’intensité, le degré d’autonomie et de contrôle, la communication avec les collègues, la possibilité de s’exprimer). Entre les deux, on trouve deux blocs d’éléments intermédiaires qui prennent de plus en plus d’importance : d’une part, tous les éléments de promotion (accès à la formation, progression, éléments dynamiques) ; d’autre part, des éléments de liaison avec notre vie personnelle et familiale (temps partiel, garde des enfants, etc.)
Alors qu’en est-il de la qualité du travail ?" Lire la suite

 
Dernière modification : 02/12/2015