Soirée débat au Collège des Bernardins : Quelle Europe de la culture voulons-nous ? Actualités LA SECU, JUSQU’OÙ ?

Le texte suivant a été envoyé par mail aux élus (députés, sénateurs, conseillers régionaux, conseillers départementaux, maires de villes de plus de 5000 habitants) le 7 juin.

 

Durant une année, les Semaines sociales de France, en préparation à leur session 2016 consacrée à l'éducation, ont mené un chantier sur ce thème, en s’appuyant sur une plateforme participative, en multipliant les réunions dans les régions et en collaboration avec plusieurs partenaires. Il en est résulté un Livre ouvert de propositions pour l'éducation, structurées autour de quatre « leviers d'action », que nous souhaitons vous soumettre en cette période électorale.

 

L’orientation générale est celle de la co-responsabilité des acteurs de l’éducation et la nécessité de leur alliance, défendues dans notre Manifeste pour une alliance éducative, républicaine et pluraliste. Les propositions sont diverses et intéressent les différents niveaux de responsabilité des élus : législateurs, responsables de collectivités locales et territoriales.

 

session 2016 Education

 

Au cours de la session elle-même, cinq partis politiques ont pu réagir à ce Livre ouvert. Beaucoup de propositions plaident pour plus de souplesse dans la gouvernance du système éducatif, plus d’autonomie donnée aux établissements, plus de liberté laissée aux enseignants, afin qu’ils soient plus proches des conditions de terrain où ils sont implantés. On a vu, par les diverses réactions politiques la vitalité de ce débat.

 

Sommaire

1– Les quatre « leviers d'action »

2– Les pistes existantes à encourager et valoriser

3– Les propositions des Semaines sociales

 

Retour

Retour à l'agenda