Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

A l’écoute des réalités sociales

Des ateliers pour explorer, approfondir et comprendre une fracture sociale. Expérimenter le débat. Identifier des leviers de transformation. Animé par les antennes des Semaines sociales de France et les mouvements partenaires. 

Avec la participation des plus pauvres, améliorer l’analyse et le diagnostic des fractures sociales ?

animé par ATD Quart Monde 

Le Mouvement ATD Quart-Monde a développé une manière d'être et d'agir se concrétisant dans des projets associant les personnes en situation de pauvreté en tant qu'acteurs et partenaires. A partir du projet "Croiser les regards", mené entre 2008 et 2018, dans le quartier de Lille Fives, l'atelier proposera d'explorer comment, avec quels savoir-faire et à quelles conditions il est possible d'associer les personnes concernées au diagnostic et à l'analyse des fractures sociales existantes.

Jeunes défavorisés et réussiste professionnelle: des liens à (re)tisser

animé par AJIR

Comment accompagner les jeunes les plus éloignés de l’emploi vers la REUSSITE ? Comment permettre à ces jeunes de devenir acteur de leurs parcours pour qu’ils s’insèrent durablement dans la société en y révélant leurs talents ? A partir d’une étude réalisée par la Fondation AJIR en partenariat avec Sciences Po Lille "Insertion des jeunes défavorisés, trajectoires et clés de réussite", – nous partagerons avec les acteurs du monde associatif, éducatif, entrepreneurs, nos réflexions et expériences sur l’accompagnement des jeunes les plus fragiles vers l’insertion professionnelle et citoyenne.

Numérique… une société rassemblée ou fracturée ?

animé par le CEAS du Valenciennois

A Valenciennes,côte à côte sur le même rivage, coexistent deux mondes que tout semble opposer : un quartier populaire édifié en bordure d'une grande usine retournée à la friche; s'élevant à présent sur cette friche, une rutilante zone d'activités résolument tournées vers un avenir de haute technologie numérique. Est-il possible de faire se rencontrer ces deux mondes ? Comment peut-on créer des liens entre les « digital natives » et ceux qui sont encore attachés au monde de la 2ème révolution industrielle ? Pour illustrer ces questions, un Centre social et une association montreront comment ils veulent relever le défi de dresser des passerelles vers une cohabitation harmonieuse et enrichissante mutuellement.

Le genre : une clé pour comprendre les relations hommes/femmes ?

animé par le CERAS

Le concept de « genre » déclenche beaucoup de réactions d’opposition voire de craintes très profondes, car il touche à nos modèles familiaux, amicaux, amoureux... et à l’intime de nos vies. Pourquoi ce terme est-il aussi polémique ? Que nous dit-il des liens entre hommes et femmes au sein de notre société, et de notre vision du rôle de chacun ? Que révèle-t-il de notre approche éducative ? Un atelier construit et pensé à partir du numéro de la Revue Projet « L’éducation a-t-elle un genre ? ». 

Migrants et gens d'ici : ce que nous avons en commun pour refaire société

animé par les Semaines sociales de France et le CERAS 

Notre temps est marqué par la réalité de la migration forcée, d’exil, d’asile et de refuge, globale et durable. La présence et les rencontres avec les exilés /migrants interrogent nos sociétés, nos modes de vie, notre manière de comprendre la culture, la religion, notre manière de vivre ensemble et de faire société ensemble. Nous parlons souvent de la présence des migrants en termes de défis et des tensions, et moins souvent des rencontres qui sont sources d’opportunités, de richesse ou de joie. N'y a-t-il pas des "communs" que nous partageons ? Qu’est-ce que les migrants apportent ? Ces "communs" ne sont-ils pas ce qui permettrait de construire ensemble une société "intégrée" ? A partir d’un analyse du fait migratoire, des exemples concrets et des témoignages, ce atelier permettra de mieux comprendre la réalité migratoire et ce que nous avons en commun, migrants et gens d’ici, pour (re) faire société ensemble.

L’Eglise de France, elle aussi, traversée de divisions

animé par La Croix

Le scandale de la pédo-criminalité de certains prêtres, mais aussi des sujets de société comme la révision des lois de bioéthique ou la question migratoire interpellent les communautés chrétiennes révélant des fractures et des oppositions qui n’arrivent pas toujours à s’exprimer sereinement. Dans sa Lettre au Peuple de Dieu, le Pape François, invite à lutter contre le cléricalisme pour lui source des abus de pouvoir. Certains mouvements, et le quotidien La Croix ont pris le Pape au mot, pour analyser les causes de ce cléricalisme et les moyens d’y porter remède. La Croix a ainsi donné la parole à ses lecteurs et au-delà. Dominique Greiner , rédacteur en chef, analyse les contributions reçues à l’opération "Réparons l’Eglise".

Comment comprendre et analyser les fractures à l'échelle d'une métropole : l'exemple de Lille

animé par le diocèse de Lille

A partir de l'observation du terrain et du livre "sociologie de Lille" (collectif Degeyter), l'atelier visera à analyser les évolutions sociales de la métropole lilloise, l'impact des choix politiques et les enjeux actuels pour la cohésion sociale et la réduction des inégalités.

 

Votre entreprise est-elle réellement inclusive ?

animé par les  Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens et l'antenne d'Angers des Semaines sociales

Qu’est ce qui donne à une entreprise le label d’»entreprise inclusive » ?  Un lieu qui accueille chômeurs , personnes en insertion ou porteurs d’un handicap ? Une communauté humaine ou chacun se sent accueilli avec ses différences , et où chacun est attentif aux problèmes de son voisin de bureau ou d’atelier ? Un lieu où l’on construit ensemble une réponse économique, humaine et durable aux défis du bien commun de la société et de la planète ?  

Antenne d'Angers

La privation d'emploi chez les jeunes des milieux ouvriers et des quartiers populaires : mythes et réalité

animé par la Jeunesse Ouvrière Chrétienne de France 

Dans le monde du travail, tous et toutes ne jouent pas à armes égales. Les jeunes de quartiers populaires et du milieu ouvrier doivent se battre et compenser leurs manques pour faire enfin leur place. Elles et ils sont toujours plus exposés à la privation d'emploi. A force de ne plus savoir quoi répondre quand on leur dit "Quoi de neuf ?", parce que la honte d'être toujours privé d'emploi est trop forte. A force, elles et ils ont le sentiment qu'on les prive de leur dignité. Les jeunes privés d'emploi doivent se battre pour rester debout. Dans notre société actuelle, l'argent est devenu le nouveau dieu, instaurant une véritable culture du déchet matériel et humain. Dans ce système, comment les jeunes du milieu ouvrier et de quartiers populaires peuvent-ils encore croire en eux ? En leurs talents ? Comment peuvent-ils prendre une place pour contribuer à la construction de la société ?

Quelles alternatives durables à l'appauvrissement du lien social dans le monde rural ?

animé par Limite

En France, la souffrance de la ruralité est devenue un lieu commun. Désert médical, désert scolaire, océan de solitude, la campagne française ne se serait jamais remise de l’exode rural commencé au XIXème siècle. Si, entre 1900 et 2000, la Creuse a perdu 80% de ses habitants, les territoires ruraux ne sont pour autant ni un mouroir ni un réservoir à foin. D’ailleurs, « pour 81 % des Français, vivre à la campagne représente la vie idéale » selon Le Monde en octobre 2018. Petits centres revalorisés, commerces subventionnés, circuits courts, alternatives de vie écologique, la vie rurale fourbie ses armes. L’atelier aura pour objet l’analyse de l’appauvrissement du lien social dans le monde rural et l’ébauche d’une réflexion sur les moyens de le restaurer durablement.

Premiers de cordée, derniers de cordée : un monde du travail fracturé ?

animé par la Mission Ouvrière

D'un côté des travailleurs diplômés, aisés, mobiles, valorisés par le pouvoir et les médias. De l'autre, des travailleurs précaires, pauvres, isolés, contraints à des conditions de travail illégales et stigmatisés par les élites médiatiques et politiques. Pourquoi notre marché du travail fracture de plus en plus notre société ? Quelles pistes pour un monde du travail et une vie citoyenne où chacun compte ?

Miroir de la société, comment le scoutisme est-il un laboratoire du vivre ensemble ?

animé par les Scouts et Guides de France

Les groupes Scouts et Guides de France sont des miroirs de la société française actuelle. Ils connaissent les mêmes défis et doivent aussi dépasser les mêmes problématiques.Nous avons l’ambition d’atteindre tous les enfants, et par eux toutes les familles, pour faire des groupes scouts de vrais lieux de mixité Nous espérons des participants à notre atelier lors des semaines sociales qu’ils décalent notre regard et bousculent nos façons de faire. Nous leur partagerons nos convictions et nos expériences. Puis les interrogerons sur les pistes que leur propre parcours pourrait faire émerger.

Pourquoi avons besoin d’une protection sociale pour vivre ensemble aujourd’hui ?

animé par le Secours Catholique en lien avec le Collectif pour une protection sociale solidaire

Penser la protection sociale du 21éme siècle à partir de nos vies. C’est ce qui vous est proposé dans cet atelier animé par des membres du « Collectif pour une protection Sociale solidaire ». Au-delà de la complexité et des contraintes économiques du système, oser repartir de nos propres besoins, les confronter à des principes de refondation et réfléchir ensemble à la manière de remettre de la douceur dans un fonctionnement devenu particulièrement dur pour les plus fragiles d’entre nous.

L'accès aux soins pour tous: utopie ou réalité ?

animé par le groupe santé et bioéthique des Semaines sociales de France

Par son projet de garantir à chacun les soins que son état de santé nécessite, quelle que soit sa situation financière, l’Assurance Maladie a apporté un élément majeur du maillage de solidarité en place dans notre pays, faisant de la Santé un bien commun envié par de nombreux pays. Ebranlant ce maillage de solidarité, des fractures, nommées par exemple « espérance de vie », « inégalités d’offres de soins », « hétérogénéité de pratiques », sont devenues perceptibles lors d’enquêtes nationales, voire ont été transformées en sujets politiques. L’atelier s’appuiera sur les réponses à un questionnaire mis en ligne sur le site des Semaines Sociales de France, dans le but d’analyser les fragilités de notre système de santé. Nous en tirerons des enseignements sur les actions correctrices possibles, à mettre en oeuvre ensemble.

Comment comprendre la disparition du lien social dans les quartiers sensibles ?

animé par l'antenne de Bretagne des Semaines sociales 

A partir d’une expérience conduite depuis un an par la délégation Morbihan des Semaines sociales de Bretagne sur Ménimur, un quartier prioritaire de la ville de Vannes, l’atelier proposera aux participants de venir échanger, leurs points de vue et /ou leurs expériences autour de la disparition du lien social dans les quartiers sensibles et d’identifier ensemble les facteurs de rupture et les vecteurs de lien social sur lesquels il serait possible d’agir.

 

Antenne de Bretagne 

Emploi et cohésion sociale : est-ce dissociable ?

animé par les Semaines sociales des Alpes Maritimes 

L’emploi et le lien social s’articulent de façon étroite, complexe et plurielle. L’emploi génère  du lien social mais sans lien social solide, l’accès à l’emploi semble plus que jamais fragile.

Quelles sont les conditions d'un emploi apte à générer du lien social ? En quoi l'absence de lien social est-elle préjudiciable à l'accès à l'emploi ? 

Au regard de ce qui se passe en Europe, la situation française est paradoxale : alors que le taux de pauvreté est un de plus faibles, le taux de chômage demeure élevé. Dans ces conditions, le « ‘filet social » mis en place est tout autant indispensable que soumis à des contestations régulières.  

Il semble donc aujourd’hui légitime d’interroger nos dispositifs d’insertion: leurs enjeux et leurs limites au regard de la cohésion sociale. Faut il revoir la notion de « parcours d’insertion » pour privilégier, lorsque cela est possible un accès direct à l’emploi ?

N’y a-t-il pas aussi des solutions à rechercher dans les relations qu’entretiennent les parties prenantes que sont les collectivités territoriales, les entreprises, dont les coopératives, les associations pour générer une dynamique de territoire et réfléchir à l'impact social de ces différents acteurs ?

Antenne de Nice

Paris, la ville des gens aisés ?

animé par l'antenne de Paris des Semaines sociales 

Pourquoi à Paris, le clivage entre les riches et les pauvres va-t-il en s’accentuant avec une diminution, progressive des classes moyennes ? Pourquoi à Paris faut-il gagner au minimum 12.000€ par mois pour acquérir un logement de 80 m2 ? Les familles n’ont pas attendu : les classes moyennes désertent depuis plusieurs années Paris, en s’expatriant vers des banlieues, parfois éloignées. « La possession d’un logement est très étroitement liée à la dignité des personnes et au développement des familles. C’est une question centrale de l’écologie intégrale » (Laudato Si) Quelle société souhaitons nous dans Paris : Une ville pour les gens aisés et aidés, où les classes moyennes sont absentes ? Quelles solutions inventer pour refonder un « vivre ensemble » acceptable ?

Antenne de Paris

S’engager aujourd’hui, au nom de quoi ? De l’envie d’agir à la raison d'agir

animé par l'antenne des Semaines sociales de Toulouse

Associations et groupes divers constatent une diminution des engagements individuels qui leur avaient permis ces dernières années de mener à bien objectifs et ambitions. L'augmentation du travail féminin, le développement d'une culture des loisirs, l'intensification des rythmes du quotidien expliquent pour partie ces situations. Nous ne pouvons non plus négliger un certain repli sur soi, un désenchantement vis-à-vis de structures qui n’ont pas su renouveler leur gouvernance et leurs méthodes de travail et d’autres qui ont failli. L'engagement des jeunes, la manifestation de nouvelles attentes professionnelles chez les trentenaires et quadragénaires, le développement des blogs... montrent pourtant que l’envie d’agir, les désirs d'engagement perdurent mais ils prennent des formes nouvelles et s'appuient sur des fondements différents. Comment la doctrine sociale de l’Eglise peut-elle apporter une dynamique à tous ceux qui se posent la question des fondements de leur envie d’agir ?

 

 

Antenne de Toulouse

De quels lieux avons-nous besoin pour inventer de nouveaux liens ?

animé par l'Université Catholique de Lille

Des quels "lieux" parle t-on ? Quels sont les lieux qui créent du lien et pourquoi ? Pourquoi certains lieux historiques ne jouent plus ce rôle ? Faut-il inventer de nouveaux lieux ? Comment Internet et les réseaux sociaux peut être un lieu ou s'inventent de nouveaux liens ?

Quand l'éducation contribue à creuser les fractures qu'elle devrait réduire

animé par Vers le haut

Bien souvent, le système éducatif ne répond pas aux attentes très fortes des Français. Nous voudrions que l’éduction soit un frein aux divisions et à l’hyperindividualisme ; bien souvent, elle accentue les tensions sociales en se réduisant aux yeux de beaucoup à un système de sélection et de mise en compétition. Nous aimerions que l’éducation renforce l'égalité des chances pour permettre à chacun d'aller au maximum de son potentiel ; la France est l'un des pays de l'OCDE où la réussite scolaire est le plus déterminée par l'origine sociale des jeunes. Nous souhaiterions que l’éducation renforce la capacité de concentration des jeunes, alors qu’ils sont soumis à des stimulii extérieurs extrêmement puissants ; elle ne favorise pas vraiment leur unité intérieure. Face à ce constat sombre, attendons-nous trop de notre système éducatif ? Ou bien faut-il le transformer pour répondre à des défis nouveaux ? En partant de dispositifs éducatifs qui font leur preuves, VersLeHaut, le think tank dédié aux jeunes et à l’éducation, vous propose de travailler sur ce qui permet aujourd'hui de réduire les fractures.

L'espace urbain peut-il encore rassembler ?

animé par Ville Ouverte et  Habitat et Humanisme 

L’espace peut-il encore rassembler ? Les urbanistes doivent-ils désespérer ? Peut-on encore croire que l’organisation que nous donnons à l’espace puisse faire advenir un ordre social plus juste ? Nous avons à notre actif tant d’échecs. Aujourd’hui encore nous ne pouvons ignorer les inégalités territoriales qui, en France, semblent cristalliser les antagonismes et les fractures sociales. Pourtant, dans son encyclique Laudato Si, le Pape François poursuit de manière étonnante la louange de François d’Assise : « comme elles sont belles les villes ... » ! Alors, au travail ! Il existe des registres d’action en faveur d’une ville plus incluante, plus ouverte.

Comment les médias peuvent aider à refaire société ?

animé par la Voix du Nord

La crise des gilets jaunes a été l’occasion de mettre un visage sur ces Français qui entretiennent désormais une extrême défiance, voire une hostilité envers les médias, accusés d’être aux ordres du pouvoir ou des lobbies et de falsifier l’information pour manipuler le peuple. En réponse, de nombreux médias ont engagé des initiatives : journalisme de solution, journaliste d’impact, notion d’observ-acteur… Des médias vont également à la rencontre de leurs lecteurs, comme La Voix du Nord qui, pour ses 75 ans, a initié 75 réunions dans le Nord – Pas-de-Calais, pour quitter les grandes villes et aller aux « périphéries », dans ces territoires où l’on vit un « sentiment d’abandon ». Peuvent-ils, et même doivent-ils, contribuer à l’apaisement des fractures dans la société ? Et comment ? A partir de l’exemple de La Voix du Nord, qui s’engage dans une nouvelle démarche : « promouvoir, encourager, soutenir et défendre les solutions pouvant impacter durablement nos vies et notre territoire », en créant notamment une plate-forme participative (nouvelles-voix.fr), pour donner aux citoyens les moyens de faire entendre leurs idées, de réfléchir et de s'engager.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus