Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Nos contenus
Retour
Dominique QUINIO LEROUX
Le 20 décembre 2018
L'engagement politique, un service

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

L'engagement politique, un service

Le texte avait été écrit avant que n’éclate en France le mouvement des gilets jaunes. Et sa portée va bien au-delà des événements franco-français que nous vivons. Il n’empêche, le message du pape François pour la 52è Journée mondiale de la paix du 1er janvier, « la bonne politique est au service de la paix », rendu public le 19 décembre, résonne indéniablement avec les événements de ces dernières semaines. Citoyens et responsables politiques de toutes convictions devraient en prendre connaissance. Il s’agit d’un « programme dans lequel peuvent se retrouver tous les hommes politiques, de n’importe quelle appartenance culturelle ou religieuse, qui souhaitent œuvrer ensemble pour le bien de la famille humaine, en pratiquant ces vertus humaines qui sous-tendent le bon agir politique : la justice, l’équité, le respect réciproque, la sincérité, l’honnêteté, la fidélité », écrit le pape.

"Pour construire la paix, il faut donc mener une « bonne politique »"

Pour construire la paix, dans chaque pays, chaque continent mais aussi dans « notre maison commune » qu’est la planète, il faut donc mener une « bonne politique ». Le thème peut surprendre, quand on attendrait surtout des réflexions sur les guerres et les violences qui secouent notre monde, des analyses géopolitiques. Pourtant, le fondement de la paix passe d’abord par une bonne et juste gouvernance des nations et des peuples.

Ce soutien à un engagement politique responsable était aussi le message des évêques français à la veille des dernières élections : un plaidoyer pour redonner du sens au politique dans nos pays où toutes les institutions sont remises en cause, où n’existe plus guère de confiance entre élus et citoyens, où les corps intermédiaires ont failli ou ont été court-circuités… C’est pourquoi il est bon d’entendre aujourd’hui un tel message. La paix, ce n’est pas seulement l’absence de guerre, la prévention des conflits, le choix de la non-violence, c’est aussi la construction de sociétés capables d’organiser et de pacifier les différences, voire les oppositions, soucieuses de donner à chacun - et notamment aux jeunes générations, plaide le pape François - le sentiment qu’il est utile et écouté.

« La recherche du pouvoir à tout prix porte à des abus et à des injustices. »

Le texte met en garde contre les idéologies d’exclusion qui traversent nos pays, nourries par la peur de l’autre et la crainte de voir son quotidien mis en péril. Il dénonce les attitudes de fermeture et les nationalismes, le racisme, la xénophobie, « qui remettent en cause cette fraternité dont le monde globalisé a tant besoin ». Mais il se montre surtout exigeant à l’égard des personnes : « La recherche du pouvoir à tout prix porte à des abus et à des injustices. » « Quand elle (la politique) n’est pas vécue comme un service à la collectivité humaine, par ceux qui l’exercent, elle peut devenir un instrument d’oppression, de marginalisation, voire de destruction. »

Reprenant les « béatitudes du politique » du cardinal vietnamien François-Xavier Nguyen Van Thuan, décédé en 2002, le pape dresse le portrait du bon politique : heureux, celui qui travaille pour le bien commun et non pour son propre intérêt, celui qui réalise l’unité, celui qui reste fidèlement cohérent. Celui aussi, qui sait écouter, celui qui n’a pas peur etc. Quel programme électoral !

Mais parce que ce message ne s’adresse pas seulement aux autres, il nous invite aussi à rechercher la paix intérieure, la paix avec soi-même, la paix avec l’autre (proche ou étranger), la paix avec la création, en redécouvrant la grandeur du don de Dieu et la part de responsabilité qui revient à chacun d’entre nous. Quel beau programme citoyen!

----

Par Dominique Quinio, présidente des Semaines sociales

----

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Bien commun Politique Social Spiritualité
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Ouverture de la session

Ouverture de la session

Avec Dominique Quinio, présidente des Semaines Sociales de France.Bonjour et bienvenue à tous,...

Ondine VERNIER
18 novembre 2017
Droits de l’homme : le temps des citoyens

Droits de l’homme : le temps des citoyens

Nous fêterons le 10 décembre, le 70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de...

Yves BERTHELOT
3 septembre 2018
En politique, l'arme du langage

En politique, l'arme du langage

Il paraît, disent les sondages, que Laurent Wauquiez, le président des Républicains, n’aura pas...

Dominique QUINIO LEROUX
27 février 2018
Les gilets jaunes interrogent notre vie démocratique

Les gilets jaunes interrogent notre vie démocratique

Depuis plus d’une semaine, le mouvement des « gilets jaunes » imprime sa marque, son rythme et...

26 novembre 2018
Des patrons au défi du Grand débat

Des patrons au défi du Grand débat

C’est une actualité provocante quand perdure la crise des gilets jaunes. Emmanuel Macron...

Dominique QUINIO LEROUX
24 janvier 2019
Violence et non violence

Violence et non violence

Alors que la violence institutionnelle peut entraîner des réactions violentes dans une spirale...

Yves BERTHELOT
14 février 2019
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus