Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Brice DEYMIE
Le 21 février 2019
Ouverture d'une prison mythique

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Ouverture d'une prison mythique

La prison de la Santé a rouvert ses portes le 7 janvier de cette année après quatre ans et demi de travaux.

Les pouvoirs publics ont longtemps hésité à la vendre car les travaux de rénovation de cette prison vétuste promettaient de coûter très chers. Le prix du m² dans ce quartier du centre de la capitale, limitrophe entre le XIIIème et le XIVème arrondissement, pouvait être un argument supplémentaire à la vente dans une période de restriction budgétaire. Déjà, lors de la construction de Fleury-Mérogis en 1968, il était question de fermer La Santé. Il est vrai que la construction de cette ville carcérale de plus de 3000 places était pensée, dans les années 70, comme l’avenir du système pénitentiaire national. La prison de Fleury-Mérogis reste à ce jour la plus grande d’Europe. Pourtant, pour des raisons pratiques d’accès à la cité judiciaire et, surtout pour des raisons symboliques, il a été décidé de rénover la prison et de la maintenir dans Paris.

"on y trouve le gymnase, le centre scolaire, la salle de culte, l’infirmerie, le parloir avocat, des lieux collectifs et conviviaux"

La prison de la Santé couvre un territoire de 2,5 hectares. En raison du caractère historique du monument, la partie basse, avec ses quatre bâtiments en étoile autour d’une rotonde, a été restaurée. Les quartiers hauts ont été détruits et reconstruits sur quatre étages de détention. Entre les deux parties, un grand couloir de passage et de traverse où on y trouve le gymnase, le centre scolaire, la salle de culte, l’infirmerie, le parloir avocat, des lieux collectifs et conviviaux. Au-dessus de ce couloir, le quartier disciplinaire et le quartier d’isolement.

"la prison de la Santé est donc potentiellement en surpopulation de 150%"

Les cellules font entre 8,5 et 9,4 m², pour deux personnes, car la France ne s’est toujours pas conformée à la règle européenne de l’encellulement individuel et a obtenu un moratoire jusqu’en 2022. Toutes les cellules ont deux lits superposés. Christelle Rotach, la directrice, a su dès le commencement que la capacité de 800 détenus allait être très vite dépassée, elle a préféré mettre directement deux lits par cellule plutôt que d’ajouter des matelas par terre à mesure des arrivées. Avant d’ouvrir, la prison de la Santé est donc potentiellement en surpopulation de 150%, certains pessimistes prévoient même assez rapidement un taux d’occupation de 200%.

Elle fut inaugurée le 20 août 1867. C’était un des premiers établissements construits pour servir de prison. Jusque-là, on utilisait d’anciens monastères ou d’anciens thermes. La prison de Fresnes suivra de près en 1898. Les cellules comportent toutes, à l’époque, l’eau, l'électricité et des toilettes. Comme aujourd’hui, l’opinion publique s'offusqua de ce luxe offert aux détenus alors que les logements du quartier n’avaient pas tous l’eau courante. “Le mobilier se compose d’un lit de fer scellé dans le mur, avec matelas et traversin; des charnières permettent de le relever pendant le jour (...) Une chaise est retenue par une chaîne assez longue pour permettre son déplacement, mais retirant au prisonnier la possibilité de s’en servir pour frapper son gardien” (L’Illustration du 18 mars 1899, p.169).

Aujourd’hui des douches sont installées dans chaque cellule dans un modeste cabinet de toilette qui n’est séparé du reste de la pièce que par une porte à battant sans fermeture totale pour que l’on puisse voir l’intérieur depuis l’œilleton. Les douches dans chaque cellule permettent d’éviter les mouvements des détenus vers les douches collectives qui sont “toujours d’une grande complexité à organiser et sources de tensions entre eux et avec les surveillants” explique un surveillant. Cela évite aussi au détenu de s’humilier en devant négocier une douche supplémentaire par rapport aux deux douches hebdomadaires autorisées.

Selon la nouvelle réglementation, chaque cellule est équipée d’un point téléphone dont le coût est supporté par le détenu. La nouvelle prison de la Santé inaugure en parallèle un système de brouillage des portables. Les détenus qui viendront à la Santé devront tous habiter Paris ou, pour les SDF, être domiciliés dans un centre d’accueil parisien. Jusque-là les prisonniers étaient répartis entre Fresnes, Fleury-Mérogis et la Santé en fonction de... l'ordre alphabétique de leur nom.

Incontestablement, les conditions de détention s’améliorent, il reste cependant la question lancinante de la surpopulation carcérale. Une véritable réinsertion ne sera possible que si l’on parvient à respecter l’intimité minimum de la personne détenue et que si l’on prend du temps avec chaque parcours chaotique que l’on rencontre dans les murs.

Brice Deymié, Aumônier national des prisons, Fédération protestante de France

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Justice Social
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Les pauvres et le Président

Les pauvres et le Président

Ce mardi 13 septembre, la salle Paul Riblet du tout nouveau musée de l'homme à Paris est pleine...

Jérôme VIGNON
3 octobre 2018
Les colères des gilets jaunes

Les colères des gilets jaunes

Nul ne peut prédire ce qu’il adviendra du mouvement des « Gilets jaunes ». Il désoriente les...

Dominique QUINIO LEROUX
22 novembre 2018
Justice avec les gilets jaunes

Justice avec les gilets jaunes

Aussi odieuses, voire insupportables que soient les manifestations de violence destructrice qui...

Jérôme VIGNON
5 décembre 2018
Les gilets jaunes et la violence mimétique

Les gilets jaunes et la violence mimétique

En radicalisant leur mouvement, en n’admettant avec obstination aucune représentation et en...

7 décembre 2018
Déchaîner sa fureur

Déchaîner sa fureur

Depuis quelques temps, un phénomène nouveau est apparu d’abord au Japon, puis aux Etats Unis et...

Catherine BELZUNG
23 mars 2018
Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune

Il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune

Depuis plusieurs semaines le mouvement des « Gilets Jaunes » révèle de profondes fractures,...

François FAYOL
9 décembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus