Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>
Retour
Françoise PHILIP
11 janvier 2022
"Graines de lumière"

"Graines de lumière"

Un lieu d'Eglise pour des personnes en fragilité psychique

Graines de lumière réunit à Nice un mercredi par mois autour de la foi chrétienne et de la Parole de Dieu des personnes en situation de fragilité psychique, et souvent aussi, sociale. Créé en 2016 à la suite d’une réflexion partagée, le groupe est devenu un vrai lieu de fraternité grâce à l’accueil de la communauté des Oblats de la Vierge Marie de Sainte Rita dans le Vieux Nice.

Marie-Hélène Brix-Thénot, responsable de l’aumônerie de l’hôpital Pasteur, partage ses préoccupations et sa joie de voir la concrétisation de ce projet : nous savons que certains lieux d’Eglise sont particulièrement sensibles à la pastorale de ces personnes fragiles, et cette dimension est à encourager. Pourtant, des patients suivis en psychiatrie à Pasteur ou ailleurs sont accompagnés par l’aumônerie durant leurs différents séjours mais ont du mal à se repérer dans l’église de leur quartier. Oui, cela n’allait pas de soi de repérer les besoins spécifiques de patients fragiles rencontrés lors d’un séjour hospitalier ou en postcure, mais c’était capital. Et ces personnes témoignent d’un désir spirituel intense et d’une proximité avec le Seigneur qui féconde le partage.

Nous avons ainsi accueilli des personnes croisées en aumônerie d’hôpital, dans des lieux d’accueil comme la « Maison relais » d’Habitat et Humanisme. D’autres sont envoyées par les prêtres de Sainte Rita auprès de qui ils bénéficient d’un accompagnement spirituel. L’articulation avec le Réseau saint Laurent, proche du Secours Catholique et né de l’évènement Diaconia, nous a paru importante. Les groupes du réseau saint Laurent sont essentiellement composés de personnes vivant des situations de grande pauvreté et d’exclusion sociale : Graines de lumière en est désormais partie prenante. Le nom Graines de lumière est né des membres eux-mêmes, après un certain temps d’existence du groupe. Spontanément, chacun a pu s’exprimer sur le nom symbolique qu’il aimerait donner à ce lieu d’échange : après plusieurs tâtonnements, Graines de lumière a fait l’unanimité.

Ecoutons nos amis en parler :

Pour O., c’est un groupe de partage de la foi bien au-delà du temps de la messe à l’issue de laquelle on se sépare sans se parler. Parce que les réunions sont à Sainte Rita, on passe par l’église pour monter à la salle de réunion et c’est important. H. est très attaché au groupe et aux liens d’amitié qui se sont créés depuis le début. Pour A., des personnes qui pourraient se sentir exclues de par leurs problèmes psychiques, ont de la joie à se retrouver et de voir qu’elles ne sont pas seules. Nous avons quelquefois des problèmes de mémoire, de la difficulté à nous exprimer : l’image et les autres moyens pédagogiques sont importants.

Nous sommes touchés par la vérité des échanges lors de chaque rencontre qui débute autour d’un verre avec le partage des nouvelles des uns et des autres. Puis le texte biblique du jour est savouré de multiples façons : lecture attentive, traversée d’une iconographie, échanges, imprégnation avec un récitatif biblique, etc. Mille et une façons d’ouvrir les Ecritures ! La rencontre débouche toujours sur un temps de célébration intense où la prière de chacun est partagée par tous. Pour ceux qui le désirent, l’eucharistie est célébrée à 16h30.

Ces personnes évoquent avec une grande simplicité leur pathologie et la façon dont elles traversent leur existence avec la maladie. Elles expriment avec sensibilité des pans infiniment précieux de leur vie spirituelle. Nous avons par exemple discuté de la prière avec quelques passages de ce petit joyau de Maurice Bellet : 17 manières de prier sans en avoir l’air. Quelle joie d’écouter les résonances multiples mais toujours très intimes à ce texte !

Des rencontres autres, dans les communautés religieuses du diocèse, ont pu être proposées et appréciées : marche de la Paix pour l’Epiphanie à l’abbaye cistercienne de Castagniers, journée à Saint Honorat, pauses fréquentes au sanctuaire de Laghet.

Durant les mois de confinement, le lien a subsisté via le téléphone. Cette traversée a été comme le révélateur de la solidité des liens entre nous.

Une conviction s’est trouvée confortée grâce à nos amis : la communauté ecclésiale, réunie autour des personnes fragiles et vulnérables y trouve pleinement son sens. Il nous semble donc important de faire connaître ce lieu pour que puissent être invitées d’autres personnes en fragilité psychique.

Heureuses donc de vous en parler, plus heureuses encore si nous pouvions susciter de l’intérêt pour Graines de lumière !

Informations :

Le groupe « Graines de Lumière » est membre du Réseau Saint Laurent se réunit dans la salle Lanteri, à l’église Sainte Rita, à Nice un mercredi par mois à 14h30.

Cette initiative est portée par les Semaines sociales des Alpes Maritimes.

Françoise Philip, Semaines sociales des AM et administratrice des SSF, pour l’équipe d’animation

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Spiritualité Solidarité Plateforme du bien commun
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Comment rendre durable une expérience de jardin partagé ?

Comment rendre durable une expérience de jardin partagé ?

C’est à propos d’une expérience de jardin partagé dans une ville moyenne de la région parisienne...

Plateforme du Bien Commun
16 avril 2020
La réconciliation

La réconciliation

Une méthode pour refaire communauté au-delà des frontières.Travailler au Bien Commun c’est aussi...

Plateforme du Bien Commun
16 avril 2020
Les français ont-ils retrouvé le sens de la fraternité ?

Les français ont-ils retrouvé le sens de la fraternité ?

Voici un texte envoyé par Ondine Vernier lors de son voyage en Argentine. Elle décrivait son...

Plateforme du Bien Commun
28 avril 2020
Ne pas oublier les peuples racines qui eux aussi font face au Covid-19

Ne pas oublier les peuples racines qui eux aussi font face au Covid-19

Le monde d’après covid-19 ne sera-t-il que le monde d’avant en pire ? Irons-nous vers le « repli...

Plateforme du Bien Commun
28 avril 2020
L'importance de l'accompagnement pour une insertion réussie

L'importance de l'accompagnement pour une insertion réussie

Bonjour,Je vous adresse cette modeste contribution suite à 3 années passées à Habitat &...

Plateforme du Bien Commun
24 mai 2020
Accueil de nuit/accueil grand froid pour sans abri

Accueil de nuit/accueil grand froid pour sans abri

Une rencontre entre bénévoles et résidents accueillisDepuis plusieurs années, j’interviens comme...

Plateforme du Bien Commun
13 novembre 2020